L’assurance-vie n’est pas seulement un outil de prévoyance personnelle, mais aussi un instrument stratégique pour les dirigeants d’entreprise. Elle se distingue par sa flexibilité et sa capacité à s’adapter aux besoins spécifiques des entrepreneurs, tout en offrant un cadre fiscal attractif et des options de gestion personnalisées.

FLEXIBILITÉ ET FISCALITÉ : LES ATOUTS DE L’ASSURANCE-VIE

La flexibilité est un atout majeur de l’assurance-vie pour les dirigeants, leur permettant d’accéder à leur épargne selon les nécessités de leur activité. Par exemple, en cas de besoin de liquidités pour investir ou pallier une difficulté temporaire, le contrat peut être partiellement ou totalement racheté. De plus, après 8 ans de détention, la fiscalité devient particulièrement avantageuse, avec un abattement annuel forfaitaire qui réduit l’imposition sur les rachats.

PROTECTION ET PÉRENNITÉ : SÉCURISER L’AVENIR DE L’ENTREPRISE

Au-delà de l’aspect épargne, l’assurance-vie joue un rôle crucial dans la protection du dirigeant et la pérennité de l’entreprise. En cas de maladie, d’invalidité ou de décès, le contrat assure une continuité financière. Pour les entreprises avec plusieurs associés, l’assurance décès croisée est essentielle : elle permet aux associés survivants de racheter les parts de l’associé défunt, évitant ainsi des conséquences potentiellement désastreuses pour l’entreprise.

GESTION SUR MESURE ET ÉCONOMIES POTENTIELLES

Pour les dirigeants, personnaliser la gestion de leur épargne est fondamental. Les contrats d’assurance-vie offrent différentes options de gestion – libre, pilotée ou évolutive – qui s’adaptent aux préférences de risque et d’implication de chacun. 

En conclusion, l’assurance-vie est un dispositif polyvalent qui sert les intérêts des dirigeants d’entreprise à plusieurs niveaux : flexibilité financière, avantages fiscaux, protection personnelle et d’entreprise, gestion personnalisée et optimisation des coûts. C’est une composante stratégique à ne pas négliger dans la construction d’un patrimoine professionnel solide et sécurisé.

🔍 Seulement 5% des Français considèrent le plan d’épargne retraite (PER) comme le meilleur moyen de transmettre un héritage financier. Malgré cela, le PER se distingue comme une option avantageuse pour la planification successorale.

L’assurance vie continue de dominer les préférences des Français pour la transmission d’un héritage financier, suivie par les investissements immobiliers et les livrets bancaires. Cette tendance reflète une familiarité et une confiance dans des produits d’épargne bien établis, reléguant le PER, plus récent, au second plan.

Cependant, le PER offre des avantages fiscaux notables en cas de décès du titulaire. Si les versements ont été déduits du revenu imposable, le capital et les intérêts transmis ne sont pas taxés, ce qui représente une économie significative pour les héritiers.

De plus, le conjoint survivant ou le partenaire de PACS bénéficie d’une exonération des droits de succession sur les sommes héritées via le PER, renforçant ainsi son attrait en tant qu’outil de protection familiale.

Enfin, l’avantage fiscal du PER ne s’arrête pas à la retraite. Les versements peuvent continuer à être déduits du revenu imposable, permettant ainsi une accumulation plus importante du capital destiné aux héritiers, avec toutefois une limite annuelle.

Face à ces informations, pensez-vous que le PER mérite une place plus importante dans les stratégies de transmission patrimoniale des Français ? 

📈 17 entreprises françaises se distinguent parmi les actions préférées des meilleurs gérants de fonds mondiaux, surpassant les entreprises japonaises, chinoises et allemandes.

Depuis deux décennies, Citywire, le spécialiste britannique de l’information financière, épluche les performances de près de 10 000 gérants de fonds pour ne retenir que l’élite : les 5 % les plus performants.

– 🏆 Sanofi prend la tête, détrônant TotalEnergies malgré une baisse de 15 % sur un an.
– 🌟 Le secteur du luxe, souvent en vedette, fait figure d’exception avec LVMH se faufilant à peine dans le Top-10.
– 📊 Ipsos, malgré sa taille modeste comparée à ses concurrents, surprend en se classant quatrièmement, démontrant que la capitalisation n’est pas le seul critère de choix pour ces gérants d’élite.

Ce panorama nous invite à réfléchir sur la dynamique des marchés et les critères de sélection des professionnels de l’investissement. 💡

L’importance de la stratégie patrimoniale

À l’aube de la retraite, la construction d’une stratégie patrimoniale solide devient une priorité. Mais comment s’assurer que vos placements sont bien adaptés à cette nouvelle étape de votre vie ?

L’importance de diversifier ses placements. Une stratégie patrimoniale équilibrée doit intégrer des aspects financiers, fiscaux, juridiques et de prévoyance pour être efficace.

Dès 50 ans, il est crucial d’alimenter plusieurs enveloppes financières. Cette approche permet de capitaliser en franchise fiscale, optimisant ainsi votre épargne pour le futur.

La configuration actuelle des marchés boursiers et la courbe de taux exigent une stratégie de placement flexible et réactive. Il est essentiel de s’adapter pour maximiser ses rendements.

En conclusion, une stratégie patrimoniale adaptée à votre âge et réactive aux conditions économiques actuelles est nécessaire pour sécuriser et optimiser votre épargne à long terme.

Quelle est cette proposition de loi qui peut débloquer le marché immobilier ?

💡 Depuis quelques mois, le marché immobilier fait face à un blocage significatif, exacerbé par les difficultés d’emprunt et la hausse des prix. Cette situation crée des obstacles tant pour les acheteurs que pour les vendeurs, rendant les transactions de plus en plus ardues.

👉 En réponse, une proposition de loi a été déposée pour généraliser la portabilité des prêts immobiliers. Cette mesure, soutenue par la FNAIM, permettrait aux propriétaires de bénéficier des taux d’intérêt de leur prêt initial lors de l’achat d’un nouveau logement, offrant potentiellement un taux inférieur de 2 à 3 % par rapport aux taux actuels. Une aubaine dans ce contexte économique !

👉 Cependant, il est important de noter que depuis 2019, les banques ont retiré la clause de portabilité de leurs contrats, anticipant une hausse des taux de crédit. Cette suppression a retiré une option favorable aux emprunteurs, soulignant l’importance de cette nouvelle proposition de loi pour revitaliser le marché.

Face à ces informations, pensez-vous que la portabilité des prêts immobiliers pourrait être la clé pour débloquer le marché immobilier ?

Deviens mandataire indépendant

Tu souhaites explorer une opportunité professionnelle au sein du monde du conseil en gestion de patrimoine ?

Aujourd’hui, le monde de la gestion de patrimoine évolue, et la démarche de conseil qui était jusque là réservée à une élite, se démocratise.

En ce sens, je suis à la recherche d’apporteurs d’affaires comme toi, pouvant contribuer au développement commercial du cabinet. Je suis également à la recherche de mandataires indépendants que j’accompagnerai dans l’obtention de leurs certifications.

Prérequis :

  • être motivé
  • faire preuve de résilience
  • statut indépendant

Tu seras formé aux méthodologies en interne afin de faciliter ton activité, et ainsi et de pouvoir générer davantage de volume d’affaires.

En distanciel ou présentiel au bureau à Grenoble, il y a de la place.

Je te propose un échange en visio afin d’entrer davantage dans les détails : https://smurl.fr/ferrante-contact

Fiscalité du LMNP tourisme

Point de vigilance concernant les LMNP en location saisonnière qui sont au régime micro-BIC (abattement).
En effet la loi n°2023-1322 du 29 décembre 2023 de finances pour 2024 modifie les règles d’imposition des locations meublées.

Les meublés de tourisme sont des villas, appartements ou studios meublés, à l’usage exclusif du locataire, offerts à la location à une clientèle de passage qui n’y élit pas domicile et qui y effectue un séjour caractérisé par une location à la journée, à la semaine ou au mois.

Meublé de tourisme non classé :

  • Abattement réduit de 50% à 30%
  • Seuil de passage au réel passé de 77 700 € à 15 000 €

Meublé de tourisme classé hors zone tendue*

  • Abattement réduit de 71% à 51% (à condition que les revenus de l’ensemble de toutes les locations meublées ne dépassent pas 15 000 € au cours de l’année civile précédente, sinon l’abattement est de 30%).
  • Seuil de passage au réel passé de 188 700 € à 15 000 €

Meublé de tourisme classé en zone tendue

  • Abattement réduit de 71% à 30%
  • Seuil de passage au réel passé de 188 700 € à 15 000 €

Concernant la plus-value de cession
A ce jour, c’est encore le régime de la plus-value des particulier qui est en vigueur.
Cependant, des discussions sont en cours pour les locations saisonnières, les amortissements constatés viendront augmenter la plus-value immobilière imposable à l’impôt sur le revenu et prélèvements sociaux.
Cf : article 4 de la proposition de loi visant à remédier aux déséquilibres du marché locatif.

Comment se passe un premier rendez-vous ?

Tu as déjà pensé à prendre RDV avec un conseiller en gestion de patrimoine ? Il faut savoir que la plupart des conseillers ne font pas payer d’honoraires de conseil. Dans mon cas, je suis rémunéré via le budget de commercialisation de mes partenaires, et c’est ce qui me permet d’offrir les audits et les stratégies patrimoniales. Même quand on a des revenus modestes, on a le droit de prendre les bonnes décisions financières et de vouloir une épargne performante. N’oublie pas que le banquier est le premier commercial de la banque, et qu’il n’a pas accès à toutes les solutions du marché. Et fais attention sur internet : il y a de tout, de très bonnes choses et aussi de très mauvaises.

La solution pour commencer à gagner de l’argent !

A ton avis, c’est quoi 𝗹𝗮 𝗯𝗮𝘀𝗲 𝗽𝗼𝘂𝗿 commencer à 𝗴𝗮𝗴𝗻𝗲𝗿 𝗱𝗲 𝗹’𝗮𝗿𝗴𝗲𝗻𝘁 ?


Combien tu gagnes chaque mois ? Tu le sais sûrement.
Combien tu dépenses par mois ? Peu d’épargnants le savent.
Combien te coûtent tes dépenses chaque mois ? Joker !


La solution pour commencer à gagner de l’argent, c’est commencer ne pas en perdre, et savoir comment gérer ton budget.

J’ai coaché de nombreux entrepreneurs et cadres sur leur analyse budgétaire : ils sont tous très investis et perfectionnistes dans leur travail, et ils ont l’envie de faire de même avec leurs finances personnelles.

Je t’offre donc mon tableau budgétaire 𝘀𝗶𝗺𝗽𝗹𝗲, 𝗲𝗳𝗳𝗶𝗰𝗮𝗰𝗲 𝗲𝘁 𝗿𝗮𝗽𝗶𝗱𝗲, que tu pourras compléter en moins de 40 minutes. Tu pourras t’aider de tes derniers relevés bancaires. Charges, revenus et épargne mensuelle ou annuelle : le tableau calcule tout !

Télécharge ton tableau budgétaire offert : https://bit.ly/3Hdv5LS

  • Si tu utilises Google Sheet : « Fichier » puis « Créer une copie »
  • Si tu utilises Microsoft Excel : « Fichier » puis « Télécharger »
Retraite : Qu’est-ce que la pénibilité ?

Depuis Octobre 2017, le terme « pénibilité » n’est plus utilisé par le Code du travail. Il est désormais fait référence aux facteurs de risques professionnels (Art. L. 4161-1 Code du travail). Tout employeur est tenu par une obligation générale de sécurité.

FACTEURS DE RISQUES PROFESSIONNELS ET PRÉVENTION

Les risques font naître au bénéfice des salariés impactés, des mécanismes de compensation au-delà des seuils d’exposition. Depuis 2017, 6 des 10 facteurs de risques professionnels permettent
d’acquérir des points sur le compte professionnel de prévention (C2P). Ce dispositif ouvre droit à des mesures de compensation, qui varient selon l’exposition des travailleurs aux facteurs concernés au-delà de certains seuils. Il s’applique aux salariés du secteur privé et aux salariés affiliés à la MSA. L’exposition aux facteurs de risques professionnels est appréciée en se référant notamment aux accords de branche. Si ces référentiels n’existent pas, c’est alors à l’employeur qu’incombe la charge d’évaluer l’exposition des salariés aux facteurs de risques liés.

QUELS FACTEURS DE RISQUES SONT DÉTERMINÉS ET RÉFÉRENCÉS PAR LE C2P ET QUI EST CONCERNÉ ?

Les six facteurs de risques professionnels relatifs au C2P sont les suivants : expositions aux
Températures extrêmes, au bruit, travail répétitif, travail en équipes successives alternantes, les activités exercées en milieu hyperbare (hautes pressions) et enfin, le travail de nuit. L’employeur est tenu de déclarer tous les salariés qui sont exposés à au moins un facteur dépassant le seuil autorisé. Cependant, les salariés dont la durée du contrat de travail est inférieure à un mois, ne sont pas concernés. Les salariés faisant l’objet d’une déclaration sont identifiés au moyen d’une évaluation de leur exposition en conditions habituelles de travail. Cette exposition est appréciée en moyenne sur l’année.

QUELLE EST L’INCIDENCE SUR LE DÉPART EN RETRAITE

Tout salarié exposé à un ou plusieurs facteurs de risques professionnels dépassant les seuils
bénéficient du C2P. Il y cumule des points tout au long de sa carrière (jusqu’à 100 points). Ces points peuvent financer une formation professionnelle, un passage à temps partiel sans perte de salaire ou encore un départ précoce à la retraite. 10 points permettent de bénéficier d’une majoration de trimestres, dans la limite de 8 trimestres. À partir de 55 ans, selon des règles variables suivant l’âge, la transformation des points du C2P en trimestres de retraite peut être demandée. Ces trimestres supplémentaires sont alors utilisés pour déterminer le taux de la retraite et ouvrent droit à un départ à la retraite anticipé pour carrière longue.

Slot Gacor

Situs Terpercaya

Slot Gacor Terpercaya

RTP Gacor Terpercaya