Augmentation du plafond du LEP

Le plafond du Livret d’épargne populaire (LEP), détenu par 10 millions de personnes dont la moitié avait déjà atteint la limite, est désormais augmenté. Actuellement fixé à 7 700 €, il est porté à 10 000 € depuis le 1er octobre 2023. Cela représente une opportunité d’investir en toute sécurité, car le LEP offre un taux d’intérêt de 6 % net d’impôt depuis le 1er août, le rendant ainsi le compte épargne le plus rentable.

Cependant, malgré ses avantages, le LEP est sous-utilisé, avec seulement 9,7 millions de Français le possédant, bien que 18,6 millions soient éligibles. La Banque de France a relevé le plafond et maintenu le taux d’intérêt élevé dans le but d’attirer plus de 12,5 millions de détenteurs de LEP d’ici un an.

Pour être éligible au LEP, il faut être majeur, ne pas être rattaché au foyer fiscal des parents et avoir sa résidence fiscale en France. Le revenu fiscal de référence (RFR) doit également être inférieur à certains seuils, consultables sur service-public.fr.

Si vous êtes éligible, vous pouvez ouvrir un LEP en prenant rendez-vous avec votre banquier. Si vous avez déjà atteint le plafond précédent de 7 700 €, vous pouvez désormais ajouter 2 300 € supplémentaires, portant le plafond à 10 000 €. Cependant, si vous avez dépassé ce plafond grâce aux intérêts accumulés, la situation est plus complexe, et vous ne pourrez ajouter qu’une certaine somme, en fonction du montant dépassant les 10 000 €.

Les intérêts du LEP sont calculés tous les quinze jours et capitalisés chaque année le 31 décembre. Même la partie du solde dépassant le plafond génère des intérêts.

Pour maximiser vos gains, il est conseillé de porter votre capital à 10 000 € dès que possible. Cela vous permettra de commencer l’année suivante avec un solde maximum, augmentant ainsi vos gains d’intérêts.

Le taux d’intérêt élevé du LEP devrait rester attractif jusqu’à janvier 2025, car il ne peut pas être inférieur au taux du Livret A augmenté de 0,5 point. Actuellement, le Livret A est gelé à 3 %, ce qui maintient le LEP à un niveau avantageux malgré la baisse de l’inflation.